Sylvie Retailleau : biographie, parcours et vie privée du ministre de l’Enseignement Supérieur

Le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron est formé depuis le 20 mai 2022. Il comporte d’éminentes personnalités, dont la physicienne Sylvie Retailleau. Cette scientifique et membre influent du conseil d’administration de l’Université Paris-Sud est à la tête du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Dans cet article, on revient sur le parcours de cette érudite du gouvernement.

Naissance, enfance et formation de Sylvie Retailleau

Sylvie Retailleau est née le 24 février 1965 à Nice. À sa naissance, elle portait le patronyme de Galdin. Après ses études en classe préparatoire au lycée Dumont D’Urville à Toulon, Sylvie Retailleau fait son entrée à l’École normale supérieure de Paris-Saclay en 1986.

Dans l’institut, elle intègre le département EEA : Électronique, Électrotechnique et Automatique. Deux ans après, elle obtient son agrégation de sciences physiques, option physique appliquée, puis son doctorat en sciences en 1992.

Son thème de recherche était : l’étude théorique de la physique des composants semi-conducteurs pour l’électronique avancée.

Parcours professionnels

Sylvie Retailleau commence sa carrière professionnelle comme chercheuse à  l’Institut d’Électronique Fondamentale de l’Université Paris-Saclay. Dans un premier temps, elle porte ses recherches sur l’étude théorique de la physique des composants semi-conducteurs pour l’électronique avancée.

Elle enchaîne ensuite avec une étude sur les dispositifs à hétérojonctions IV-IV en technologie bipolaire et à effet de champ. En tant que chercheuse, la physicienne a porté ses préoccupations sur la modélisation des composants à effet de champ ultimes et des dispositifs de l’électronique moléculaire et quantique.

Sylvie Retailleau

En 1992, Sylvie Retailleau devient maître de conférences à l’université Paris-Saclay puis professeure en 2001 dans le même établissement et dans plusieurs autres. À partir de cet instant, la physicienne enchaîne les postes de responsabilités.

Voici en quelques points le résumé de sa carrière professionnelle :

  • 2002-2011 : responsable de l’opération de recherche composants quantiques intégrés pour la nanoélectronique de l’Institut d’électronique fondamentale ;
  • 2007-2008 : vice-présidente du département de physique de la Faculté des Sciences d’Orsay ;
  • 2008-2011 : vice-doyenne chargée des formations de la Faculté des Sciences d’Orsay ;
  • 2011-2016 : doyenne de la Faculté des Sciences d’Orsay ;
  • 2016-2018 : présidente de l’Université Paris-Sud ;

Le 2 mars 2020, Sylvie Retailleau est élue présidente de l’Université Paris-Saclay. À ce titre, elle siégeait au conseil d’administration de l’ENS Paris-Saclay avant d’être nommée ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement d’Élisabeth Borne en mai 2022.

Dans ce nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron, Sylvie Retailleau a pour priorité de réformer le système des bourses attribuées sur critères sociaux.

Jumeler passion et métier, Sylvie Retailleau s’en est sortie brillamment

L’enseignante est une passionnée de science, notamment de physique, électronique et de nanotechnologie. Elle a su mettre sa passion au service de la communauté en devenant enseignante-chercheuse.

Elle explique que : « Le métier d’enseignante-chercheuse à l’université est un choix double par passion et engagement. D’un côté, c’est un métier très prenant, parfois trop, exigeant beaucoup de persévérance et d’investissement et une certaine dose de résilience pour ne pas souffrir du manque de moyens et de reconnaissance. »

Elle renchérit ses explications en ajoutant que son métier d’enseignante-chercheuse « rime avec liberté, créativité, diversité et ouverture vers les autres et le monde ».

Pour elle, « les plus belles récompenses pour un enseignant-chercheur sont la réussite de « ses » étudiants ou une avancée marquante d’un projet de recherche. ».

Vie privée

Concernant la privée de Sylvie Retailleau, il faut dire que peu d’informations abordent la vie de couple de la ministre. Néanmoins, on sait que Sylvie est mariée à Stéphane Retailleau, lui aussi professeur.

Notifions tout de même que Sylvie Retailleau n’a aucun lien de parenté avec Bruno Retailleau, sénateur du parti Les Républicains.

Sylvie Retailleau et les réseaux sociaux

Sylvie Retailleau est bien présente sur les réseaux sociaux. Elle possède par exemple un compte Twitter et Instagram. Elle partage avec ses abonnées quelques photos concernant ses activités professionnelles et pour sensibiliser la jeunesse.

Sur sa page Instagram, elle a adressé aussi ses mots de félicitations aux Prix Nobel de Physique 2022 Alain Aspect. Une satisfaction immense pour la ministre de l’Enseignement Supérieur.

Mis à part ces informations professionnelles, on ne retrouve aucun post qui met en évidence les moments de détente de Sylvie Retailleau. Elle tient à rester discrète autant que possible.

Distinctions reçues

Le parcours de Sylvie Retailleau n’est pas resté sans impact. Plusieurs distinctions lui sont accordées afin de récompenser son engagement.

Le 29 mars 2013, Sylvie Retailleau la distinction du chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur au titre de « doyenne de la faculté des sciences de l’université Paris Sud ; 22 ans de services ».

Le 15 novembre 2018, une autre récompense nationale est décernée à la physicienne. Cette fois-ci, elle reçoit la décoration honorifique d’officier dans l’ordre national du Mérite au titre de « présidente de l’université Paris-Sud ; 26 ans de services ».

Retour haut de page