Qui est Laurent de la Clergerie, le CEO de LDLC ?

Laurent de la Clergerie est un homme d’affaires peu connu. Pourtant, il est le fondateur du groupe LDLC, dont la valeur est estimée à plus d’un demi-milliard d’euros. De ce fait, il est un entrepreneur à succès qui peut inspirer un savoir-faire. Nous vous proposons dans cet article de découvrir qui est Laurent de la Clergerie.

Le parcours de Laurent de la Clergerie

Laurent de la Clergerie est né le 11 novembre 1970 à Périgueux, en Aquitaine. Depuis tout petit, il manifeste beaucoup d’intérêt pour tout ce qui est du domaine de la technologie. Après sa sortie de lycée avec un Bac C, il s’est orienté vers l’école d’ingénieur CPE Lyon. Ainsi, Laurent de la Clergerie obtient son diplôme de sciences économiques et d’ingénieur en électronique.

Mais son diplôme d’ingénieur n’est pas la seule corde qu’il avait à son arc pour démarrer dans le monde de l’entrepreneuriat. En effet, Laurent de la Clergerie était un militant dans plusieurs associations estudiantines. Il était bien conscient que la vie associative est une source d’acquisition de discipline, de savoir-faire et de leadership. Mais peu de temps après, il va tout quitter au profit de son service militaire en 1996.

Laurent de la Clergerie : un début en entrepreneuriat plutôt réussi

Avec son diplôme et sa petite expérience de militant, Laurent de la Clergerie décide de se lancer dans la réalisation de son projet. Très convaincu, qu’il peut associer l’informatique et le commerce, il crée un site internet : LDLC.com. La plateforme a pour but de commercialiser les produits électroniques et d’informatiques en 1996. Le début est difficile, car la connexion internet à l’époque est bruyante, lente et moins développée. Par conséquent, les ventes sont moins importantes.

Laurent de le Clergerie

Néanmoins, les ventes finissent par se réaliser. Il réalise ses 10 premières ventes durant un mois. De quoi motiver le jeune entrepreneur. Il va alors s’efforcer de maintenir le cap tout en essayant de trouver des solutions pour améliorer son site internet. Un effort qui a fini par apporter un aspect positif. En effet, le deuxième mois de vente a triplé le chiffre d’affaires de la société de Laurent. Il commercialise avec réussite 30 produits . Dès cet instant, les ventes s’enchaînent pour Laurent de la Clergerie. Ce qui lui permet de gagner 15 000 € en 1997.

L’ascension de LDLC et son entrée en bourse

Avant d’entré en bourse, Laurent de la Clergerie a introduit quelques membres de sa famille dans l’entreprise. En qualité d’homme d’entrepreneur visionnaire, Laurent de la Clergerie attribue quelques responsabilités à des parents proches. Il s’agit de son frère Olivier qui est directeur général du groupe et sa sœur Caroline qui est secrétaire administrative. Ses deux parents ont contribué à faire entrer en bourse LDLC.

Pour réussir son introduction sur le marché financier, Laurent de la Clergerie a planifié chaque action. L’ensemble de ses méthodes ont permis à LDLC de faire une introduction en bourse en 2000 avec une levée de fonds estimée à 3 millions d’euros.

Enfin, il faut dire que les responsables de LDLC ont mis en place une stratégie de développement afin d’assurer leur pérennité sur le marché. Cela consiste à :

  • faire le rachat de la concurrence directe ;
  • racheter certaines entreprises qui ne sont pas forcément de leurs domaines ;
  • créer d’autres entreprises pour diversifier le contenu de LDLC.

Le groupe a par exemple racheté des entreprises en concurrence directe comme : Hardware.fr, Materiel.net en 2016, BIMP en 2017, etc. Pour ce qui est de la diversification, les dirigeants de la société ont songé à créer d’autres entreprises comme DLP Connect, Anikop, etc. À cela s’ajoute une École LDLC pour former aux métiers du numérique.

La fortune de Laurent de la Clergerie

Selon Challenges, Laurent de la Clergerie et sa famille, on veut citer sa sœur Caroline et son frère Oliver, partagent à eux trois 138 millions d’euros. Toutefois, il faut noter que ce chiffre n’est rien qu’une estimation des quotes-parts que les frères de la Clergerie disposent au sein du groupe LDLC. Ensemble, ils disposent de :

  • 40,7 % du groupe LDLC ;
  • une capitalisation boursière de 322 millions ;
  • un bénéfice de 129 millions d’euros sur des investissements réalisés dans d’autres sociétés.

Quant à Laurent de la Clergerie, il possède :

  • 19,2 % d’actions à LDLC ;
  • une fortune personnelle de 61 millions d’euros ;
  • plusieurs placements dans d’autres sociétés.
Laurent de le Clergerie

Au total, il convient de retenir que Laurent de la Clergerie, bien que peu connu, est un visionnaire en entrepreneuriat. Il est en effet le président-fondateur du groupe LDLC qui n’était rien d’autre qu’un petit site internet pour vendre du matériel informatique. Aujourd’hui, ce groupe est évalué à plus d’un demi-milliard d’euros et la fortune personnelle de l’homme est au-dessus de 61 millions d’euros.

Retour haut de page