Elizabeth Holmes : fondatrice de Theranos, star de The Dropout

Elizabeth Holmes : fondatrice de Theranos, star de The Dropout

Elizabeth Holmes est une femme entrepreneuse qui a marqué l’histoire de la Silicon Valley de façon impressionnante. À 30 ans, elle figurait parmi les plus jeunes milliardaires de la vallée. Avec sa start-up Theranos, aujourd’hui fermée, la jeune femme a berné des milliers d’investisseurs avec ses techniques dites révolutionnaires. Comment a-t-elle pu orchestrer cette arnaque ? Quelle est la fortune de Elizabeth Holmes ? On vous dévoile l’histoire de celle qui a inspiré la série The Dropout.

Elizabeth Holmes : l’histoire singulière de la jeune femme

Elizabeth Holmes est née le 3 février 1984 à Washington D.C., la capitale américaine. Son père, Christian Holmes IV était un agent des services publics américains. Noel Anne Daoust, sa mère, faisait partie du congrès américain.

En 2002, la jeune femme intègre la prestigieuse université de Stanford à 19 ans pour étudier la chimie. Sa première année se passe bien. Elle finit d’ailleurs avec une bonne moyenne.

En deuxième année, Elizabeth abandonne ses cours pour se consacrer à son projet entrepreneurial. En 2003, elle lance l’exécution de son projet en déposant un brevet pour la conception d’un appareil d’analyse rapide de sang.

Avant la création de cette entreprise, la fortune de Elizabeth Holmes n’attirait pas l’attention du public et des médias. Elle ne possédait pratiquement rien.

L’ascension fulgurante de Theranos

Pour Elizabeth, Theranos est le futur de la médecine moderne. Elle compte à tout prix apporter du changement dans le secteur avec ses outils révolutionnaires. Pour commencer, elle nomme sa société Theranos. Un nom issu de l’association des mots therapy (thérapie) et diagnosis (diagnostic).

Afin de financer la conception de ses premières machines, elle expose son projet à l’investisseur Tim Draper. Ce dernier est également un ami proche des parents de la jeune femme. Auprès de l’homme, elle réussit à lever un million de dollars.

Elizabeth crée Theranos. Son objectif, réaliser plusieurs analyses sanguines dans un délai très court et à un coût réduit.

Fortune de Elizabeth Holmes

Pour attirer plus d’investisseurs, elle manipule les résultats de ses recherches et ment sur ses avancées scientifiques. Elizabeth réussit ainsi à lever 5,8 millions de dollars. L’un de ses principaux investisseurs est Rupert Murdoch, le propriétaire du Wall Street Journal. Il investit dans Theranos 125 millions de dollars.

Elizabeth reçoit aussi des soutiens des membres de l’administration américaine et des personnalités influentes. On compte parmi ces personnes :

  • Bill Clinton : l’ancien président américain ;
  • Joe Biden : Vice-président des États-Unis (lors du scandale);
  • Henry Kissinger : ex secrétaire d’État américain ;
  • Larry Ellison : fondateur d’Oracle ;
  • James Mattis : ex secrétaire de Défense.

Barack Obama n’a pas manqué aussi de féliciter les prouesses de la jeune femme.

En 2015, Theranos est valorisé à 900 millions de dollars. Grâce à l’entreprise, la fortune de Elizabeth Holmes a connu une croissance remarquable. Le magazine Forbes la décrivait comme étant la « plus jeune milliardaire de la vallée ».

La chute de Theranos et de la fondatrice

En 2015, le franco-américain John Carreyrou mène des investigations sur la société d’Elizabeth. Il publie un article dans le Wall Street Journal pour dénoncer les manipulations de la société.

 La réplique n’a pas tardé. Theranos menace le journaliste, intimide ses témoins, paie les médecins pour démentir les propos de l’enquêteur. Malheureusement, l’histoire attire davantage l’opinion publique et les experts indépendants.

Après enquête, on découvre que Theranos falsifie les résultats et manipule ses appareils. Plusieurs partenaires abandonnent la société. En juillet 2016, l’autorité fédérale de contrôle des laboratoires retire à l’entreprise son autorisation d’exercer.

Fortune de Elizabeth Holmes

En 2018, l’autorité de régulation des transactions boursières, Security and Exchange Commission (SEC), met au banc des accusés Theranos. Elizabeth paie une amende de 500 000 $ et signe un accord à l’amiable avec le gendarme américain de la bourse. En plus de cela, la SEC lui interdit de diriger une entreprise pendant 10 ans.

Le lundi 3 janvier 2022, elle est reconnue coupable et condamnée pour escroquerie et fraude envers les investisseurs. En attendant de connaître sa peine, elle jouit d’une liberté sous caution.

The Dropout : une série en mémoire d’Elizabeth Holmes

L’histoire d’Elizabeth a inspiré les cinéastes. Réalisée par Rebecca Jarvis, la mini-série The Dropout retrace le parcours d’Elizabeth Holmes. Dans le long-métrage, la fondatrice de Theranos est décrite comme une femme obsédée et en quête de richesse. Le personnage d’Elizabeth Holmes est incarné par Amanda Seyfried.

La fortune de Elizabeth Holmes

Pendant qu’elle dirigeait Theranos, la fortune de Elizabeth Holmes a connu un pic impressionnant. Son patrimoine était estimé à près de 5 milliards de dollars par le magazine américain Forbes.

Étant actionnaire majoritaire de Theranos, la fortune de Elizabeth Holmes augmentait au fur et à mesure que la start-up se développait. La chute de l’entreprise a également entraîné celle d’Elizabeth Holmes.

Après le scandale, la fortune de Elizabeth Holmes a baissé. Elle a perdu pratiquement tout son patrimoine. On ne saura dire avec précision combien elle possède actuellement.

Hermann