Une entreprise déploie des taxis autonomes en Chine

Il s’agit d’un grand pas pour la technologie, ce 17 avril la société de conduite autonome Pony.ai a obtenu sa licence pour mettre en circulation des taxis autonome en Chine.

Photo d’un des taxis automatisés de Pony.ai

Soutenue par Toyota, cette start up chinoise est rentrée dans l’histoire en ce mois d’avril. Elle devient la première entreprise à être autorisée à mettre en circulation des taxis sans conducteur.

Le lancement de 100 taxis autonome en Chine

Le deal permet à l’entreprise de déployer dans un premier temps 100 véhicules autonomes dans la ville de Guangzhou au sud du pays. C’est seulement dans l’arrondissement de Nansha que Pony.ia est autorisée à exercer son activité. La licence autorise les taxis autonomes à circuler dans la ville de 8h30 à 22h30. Concernant les prix, ils seront dans la même tranche que les prix pratiqués en ville.

Dans un communiqué, le PDG de Ponya.ia James Peng s’est exprimé sur cet exploit. « Être la première entreprise de véhicule autonome à recevoir une licence de taxi en Chine est la preuve de la force de la technologie de Pony.ai et de sa capacité à exploiter des services de robotaxis »

Des véhicules longuement testés

Premièrement, avant de lancer ses services, la startup à d’abord dû passer de nombreux tests afin de s’assurer de la fiabilité et de la sécurité de ses véhicules. Elle recense plus d’un million de kilomètres parcourus en 24 mois dans 200 000 zones différentes de la métropole. L’entreprise se félicite de n’avoir été responsable d’aucun accident de la route a l’issue de ses tests

Les premiers retours positifs des taxis autonome en Chine

Grâce au service de notation, l’entreprise peut se vanter d’avoir effectué plus de 700 000 courses ainsi que d’avoir recueilli 99% d’avis positifs de la part des clients. Au vu du succès du projet, James Peng a annoncé vouloir étendre leur service. “Nous allons étendre nos services et offrir des expériences de voyage de qualité aux habitants de Guangzhou. Nous allons créer une référence industrielle pour les services de robotaxis et continuer à mener la commercialisation de robotaxis et robotrucks ».

Une ambition internationale

Au vu du succès de son lancement à Guangzhou, l’entreprise voit les choses en grand. A l’heure actuelle, Pony.ia teste actuellement ses véhicules autonomes dans 3 autres grandes villes du pays. Pour finir, elle prévoit également de lancer son projet dans d’autres villes en Chine mais également dans d’autres régions du monde comme en Californie aux Etats-Unis.

Vous pouvez retrouver l’actualité de la startup sur leur site internet : https://www.pony.ai/