Accueil » Saskia Fiszel : on vous parle de La Cofondatrice de Virgil

Saskia Fiszel : on vous parle de La Cofondatrice de Virgil

Saskia Fiszel est une femme d’affaires d’exception. Pourquoi ? Après un parcours impressionnant, elle fonde Virgil, une proptech qui révolutionne l’immobilier en permettant aux jeunes de devenir propriétaires. La structure accompagne les acquéreurs jusqu’à l’obtention de la parcelle.

 Saskia Fiszel : le parcours d’une femme entrepreneure aux idées innovantes

 Saskia Fiszel n’est pas une gérante sans formation. Elle détient à son actif un parcours qui n’est pas des moindres. Elle possède un master en Science Politique et en Science de management à l’ESSEC. Grâces aux connaissances acquises, la jeune femme se lance dans le monde professionnel avec une première expérience chez L’Oréal. Mais le déclic pour créer Virgil se trouve bien ailleurs.

Lire :  Mark Zuckerberg : révolution de la réalité virtuelle par la pensée

En effet, après avoir intégré Onefinestay, une entreprise de location de biens immobiliers de luxe, Saskia Fiszel fait la remarque que le service de la firme exclut les jeunes actifs de l’accès à la propriété. Ce problème majeur, fut la base de l’inspiration de Saskia. Dans une interview donnée à un média, l’entrepreneure affirme à ce propos :

« Nous voulions changer ce problème majeur pour toute une génération. C’est ce qui a provoqué ce passage logique d’un secteur à une mission ».

Cette difficulté est devenue le défi principal de la start-up de Virgil.

Virgil : comment est née cette entreprise florissante ?

D’entrée, il faut souligner que Virgil a pour vocation d’offrir aux jeunes actifs d’acquérir leur cocon même s’il ne possède aucune épargne ou des garanties bancaires. Pour ce faire, la firme a décidé de régler les «  inégalités criantes dans l’accès à la propriété » en instituant un nouveau processus d’achat de biens immobilier. Mais ce projet prend réellement corps « après le rachat de Onefinestay par Accorhotels, nous avons décidé de transformer le futur des jeunes actifs. Le but était de les sortir de ce piège locatif, c’était également le début de Virgil».

Lire :  Mark Zuckerberg : révolution de la réalité virtuelle par la pensée

Saskia Fiszel ainsi que son associé, Keyvan Nilforoushan, se lance sur le marché de l’immobilier avec une ferme assurance. « Nous avons construit le modèle pendant une année, levé des fonds rapidement et testé sur le terrain notre modèle complètement inédit en plein confinement », affirme Saskia Fiszel. Avec le temps, l’entreprise a réussi à asseoir son service et gagne peu à peu la confiance des consommateurs.

Depuis sa création, la société de Saskia a déjà financé 50 millions d’euros d’immobilier parisien et accompagné 10 000 personnes dans leur projet. Un résultat assez satisfaisant dans son ensemble. Virgil a également réussi a levé 20 millions d’euros depuis son lancement.

Lire :  Mark Zuckerberg : révolution de la réalité virtuelle par la pensée

Que propose Virgil ?

  • un apport financier pouvant aller jusqu’à 100 000 € ;
  • un accompagnement des jeunes actifs à chaque étape de l’acquisition de leur résidence principale ;
  • investir dans l’immobilier sans recherche de biens, sans gestion locative, sans maintenance.
Retour en haut