Le projet Starlink d’Elon Musk compte plus de 400 000 utilisateurs

Ces derniers mois, le projet de service d’internet par satellite Starlink, orchestré par la société SpaceX d’Elon Musk prend de plus en plus d’ampleurs. Au mois de mars dernier, le projet ne comptait “que” 250 000 utilisateurs contre 400 000 aujourd’hui.

C’est ce lundi, dans un document à destination de la Federal Communications Commission (FCC) qui s’occupe de réguler les marchés américains que les derniers chiffres sont tombés. Ainsi, Starlink possède plus de 400 000 utilisateurs dans le monde entier, soit 60% de plus qu’il y a trois mois. Le projet qui a récemment battu son record de débit reçoit donc de plus en plus d’utilisateurs, la question reste : d’où viennent tous ses nouveaux utilisateurs ? 

Starlink Elon Musk

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine responsable ?

Au début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, Elon Musk avait annoncé avoir envoyé de nombreuses antennes de Starlink dans la capitale ukrainienne ainsi que dans d’autres villes importantes, privées de connexion internet. Depuis l’arrivée de ses installations, les ukrainiens ont pu contourner certaines cyberattaques de l’ennemi. Ces derniers mois, le projet Starlink s’est répandu et plusieurs milliers d’utilisateurs se sont ajoutés au projet.

Pour rappel, le 26 février, le vice-premier ministre également ministre de la transformation numérique en Ukraine Mykhailo Fedorov s’était adressé au PDG de SpaceX en lui demandant d’activer son réseau de satellites en Ukraine afin d’aider la population à avoir une connexion Internet. Un appel qui a été concluant puisque l’entreprise américaine est rapidement venu en aide au pays en couvrant son territoire de ses fameux satellites.

Si le projet Starlink de SpaceX fonctionne déjà très bien avec plus de 25 000 satellites en orbite, l’entreprise s’est récemment exprimée en annonçant avoir prévu de renforcer sa présence et la puissance de ses équipements. Ainsi, SpaceX prévoit donc de “connecter encore plus de personnes et de lieux grâce à ses terminaux utilisateurs de nouvelle génération ”

À lire également : Des nouvelles du casque VR Apple Glass

Retour haut de page