Des visages incontestablement liés à l’histoire de l’intelligence artificielle

Le 21e siècle a connu une évolution extraordinaire de la technologie en général et de l’intelligence artificielle en particulier. Il faut toutefois noter, que ces avancées ont été possibles grâce aux travaux des certains précurseurs. Des hommes qui, aujourd’hui encore, continuent d’impressionner à travers la richesse de leurs œuvres.

Norbert Wiener : le père de la cybernétique

Théoricien, mathématicien et chercheur Norbert Wiener est connu comme le père de la cybernétique, Ses travaux sont d’un apport impressionnant dans l’évolution de la science.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Wiener contribue à la mise en place de moyens de défense antiaérienne. Cette initiative pousse le chercheur à réfléchir principalement sur deux aspects : la transmission de l’information, c’est-à-dire les difficultés liées à la communication, et l’interaction homme-machine.

Dans l’un de ses articles titré « Extrapolation, Interpolation, and Smoothing of Stationary Time Series », ce dernier a développé la théorie du système linéaire optimal, qui comprend des problèmes de prédiction et de filtrage linéaires.

Initialement, Norbert Wiener a été le pionnier de la cybernétique dans les années 1940. Il l’a définie comme la science du fonctionnement de l’esprit humain. D’après Frédéric Fürst, ce dernier veut « modéliser l’esprit comme une boîte noire, mais cela n’aboutit pas ». Cet état de choses incite les chercheurs à laisser tomber l’étude de l’esprit pour se concentrer sur les neurones.

Le connexionnisme et le cognitivisme

Dans la course de mise en place d’une intelligence artificielle, deux approches voient le jour dans les années 1940. Il s’agit du connexionnisme et du cognitivisme.

Le connexionnisme : une idée de Warren McCulloch et Walter Pitts

Warren McCulloch et Walter Pitts sont des neurologues très connus des années 1940. Dans leur course à la création d’une intelligence artificielle, les deux pensent reproduire à l’intérieur d’une machine robot le fonctionnement du cerveau de l’Homme. C’est dans cette optique que les neurologues créent le premier modèle mathématique du neurone.

Donald Hebb et le cognitivisme

En 1949, un grand neuropsychologue connu sous le nom de Donald Hebb invente une nouvelle règle. Cette dernière permet de donner aux neurones formels la capacité d’apprendre.

Selon les écrits de Frédéric Fürst, le cognitivisme « considère que la pensée peut être décrite à un niveau abstrait comme manipulation de symboles, indépendamment du support matériel de cette manipulation. Une approche qui établit un lien entre la pensée et le langage, comme système de symboles ». Le neuropsychologue entrevoit donc développer la traduction automatique sur l’ordinateur.

Marvin Minsky : une figure incontestable de intelligence artificielle

Marvin Minsky est un grand professeur de génie électrique et d’informatique. C’est un homme très intelligent. Grâce à ses recherches, le domaine de l’intelligence artificielle a connu un progrès sur le plan théorique comme pratique.

Marvin est l’un des grands pionniers de la robotique et de la télé présence. Le professeur a fabriqué certains des tout premiers scanners visuels ainsi que des mains mécaniques avec capteurs tactiles.

Vers les années 1951, Marvin met en place la première machine d’apprentissage de réseau neuronal câblé. Dénommé SNARC, son fonctionnement se base sur le renforcement des connexions synaptiques. En réalité, cette machine à la capacité de simuler le comportement d’un rat qui apprend à se déplacer dans un labyrinthe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.