Accueil » Cette IA peut prédire avec une grande précision l’heure de votre décès
robot, woman, face-3010309.jpg

Cette IA peut prédire avec une grande précision l’heure de votre décès

Cette technologie d’intelligence artificielle examine les informations personnelles des individus et réussit à anticiper avec une grande précision les événements à venir dans leur vie.

Oui, un modèle d’intelligence artificielle semble capable de prédire les événements de la vie et même l’heure de la mort. Des scientifiques affirment que c’est possible. Une récente étude publiée dans la revue Nature Computational Science le 19 décembre rapporte qu’un nouveau système d’intelligence artificielle, similaire à ChatGPT, formé à partir des récits de vie de plus d’un million de personnes, peut prédire de manière très précise la trajectoire de vie des individus ainsi que leur risque potentiel de décès prématuré.

Une IA comparable à ChatGPT

Les chercheurs de l’Université technique du Danemark, de l’Université de Copenhague et de l’Université Northeastern ont affirmé que le modèle d’intelligence artificielle, formé à partir des données de la population danoise, a démontré une capacité supérieure à prédire les risques de décès par rapport à tout autre système existant. Ce modèle s’est avéré être plus précis dans ses prédictions, selon les conclusions de leur étude.

Lire :  Mark Zuckerberg : révolution de la réalité virtuelle par la pensée

Il est rapporté par Interesting Engineering que les chercheurs ont analysé les données personnelles et professionnelles de 6 millions de Danois, collectées entre 2008 et 2020. Ces données comprenaient des informations sur l’éducation, le mode de vie, la santé, les revenus, la profession, l’adresse et les horaires de travail des individus. Par la suite, les scientifiques ont converti l’intégralité de ces données en format textuel pour entraîner un modèle linguistique de grande envergure nommé « life2vec ». Cette technologie est similaire à celle utilisée dans les applications d’intelligence artificielle telles que…

Après avoir collecté ces informations, le modèle d’intelligence artificielle a spécifiquement analysé les données d’un groupe de personnes âgées de 35 à 65 ans, dont la moitié est décédée entre 2016 et 2020. Les chercheurs ont ensuite chargé le modèle d’IA de prédire quels individus parmi ce groupe seraient encore en vie et lesquels décéderaient.

Lire :  L'intelligence artificielle : un atout majeur pour les entreprises, à condition d'avoir la bonne formation

L’intelligence artificielle a surpassé d’autres systèmes avancés en annonçant avec une grande précision des résultats tels que les traits de personnalité et l’heure du décès. Ces résultats correspondent à ce que les sciences sociales prévoient déjà.

Effectivement, certaines études suggèrent des corrélations entre certains facteurs tels que le statut professionnel, le revenu, le genre ou la santé mentale et la durée de vie. Cependant, prédire avec précision l’heure ou les circonstances exactes de la mort d’une personne est pratiquement impossible.

Un sujet qui fait débat

Ces études sont souvent sujettes à des débats éthiques et des questions de respect de la vie privée. La prédiction de la durée de vie ou des risques de décès prématuré soulève des inquiétudes sur la manière dont ces informations pourraient être utilisées. Cela soulève également des questions éthiques sur le droit à la vie privée des individus et la manière dont de telles données pourraient être utilisées à leur insu.

Lire :  Avis clickup : Optimisation de la productivité avec un gestionnaire de tâches révolutionnaire

Il est important de noter que ces études sont souvent basées sur des tendances et des associations statistiques entre des facteurs et la durée de vie, et ne peuvent pas prédire précisément le sort individuel d’une personne. Les résultats de ces études ne devraient pas susciter de panique ou de préoccupations excessives chez les individus, car ils ne fournissent qu’une perspective générale sur des populations et ne reflètent pas nécessairement la situation de chaque individu.

En conséquence, les implications éthiques de ces recherches sont souvent prises en compte pour garantir que les informations recueillies ne sont pas utilisées de manière abusive et que le respect de la vie privée des individus est préservé.

Retour en haut