lundi, juin 27, 2022
HomeHommes d'affairesVincent Bolloré : Pourquoi le milliardaire a-t-il plaidé coupable ?

Vincent Bolloré : Pourquoi le milliardaire a-t-il plaidé coupable ?

Vincent Bolloré est un homme d’affaires français spécialisé dans les médias, le transport et la logistique. Avec une fortune estimée à 8,2 milliards de dollars, il est classé 538e fortune mondiale et 14e de la France. Mais avant de connaître le succès, il a dû braver de grandes difficultés. Zoom sur les histoires les plus bouleversantes de la vie du propriétaire du groupe Bolloré.

Les dessous du succès de Vincent Bolloré

Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, Vincent Bolloré n’a pas hérité de l’entreprise qu’il gère aujourd’hui. Bien qu’elle appartînt à ses aïeux, il l’a racheté en 1981 alors qu’elle était en faillite. Vincent y a mis les moyens nécessaires afin d’en faire une société de renommée internationale.

Quand on lui demande les clés de sa réussite, ce dernier affirme dans une interview accordée à GPO Magazine qu’il faut « d’abord avoir écouté. On n’écoute jamais assez ses clients, ses salariés, ses concurrents ». Dans la suite de l’interview, Vincent Bolloré montre qu’il a développé l’esprit de persévérance dans ses activités.

Ce dernier accorde aussi une grande importance à la gestion de son personnel. Pour cela, il affirme « l’entreprise n’est pas un endroit où l’on vient pour rigoler ». Il faut noter que Vincent Bolloré a une organisation dénommée (Earth Talent) qui travaille pour le désenclavement des femmes en Afrique. 

Vincent Bolloré

Bolloré placé en garde à vue dans une affaire de corruption en 2018

En avril 2018, Vincent Bolloré est placé en garde à vue à l’Office Central de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Financières et Fiscale à Nanterre. En effet, il s’agirait d’une affaire de corruption pour la gestion des ports de Conakry et de Lomé. Cette affaire a été ouverte par le Parquet de Paris, puis transférée après au Parquet National Financier.

Après deux jours en garde à vue, Bolloré est inculpé et envoyé devant les juges. Il risque environ 10 ans de prison et doit payer une amende d’un million d’euros. En 2021, il reconnaît les faits et accepte de plaider coupable.

Il faut noter qu’il s’agissait de :

  • corruption d’agent public étranger ;
  • complicité d’abus de confiance ;
  • de faux et usage de faux.

Le directeur général de la filiale Bolloré Africa Logistics (Gilles Alix) et le responsable du pôle international de l’agence de communication Havas (Jean-Philippe Dorent) étaient aussi concernés.

Vincent Bolloré lance des procédures judiciaires contre France 2

En 2016, Vincent Bolloré lance une procédure judiciaire contre la chaîne de télévision France 2 pour diffamation. En effet, la chaîne aurait réalisé une émission qui s’intéressait au parcours du chef du groupe Bolloré. L’affaire traitée par le tribunal correctionnel de Nanterre aboutit à un non-lieu.

En juillet 2016, Bolloré estime que le documentaire « porte atteinte à ses intérêts commerciaux » et réclame 50 millions d’euros à France 2. Selon certains journaux comme Le Monde, Bolloré serait en train de défendre son image. En juin 2018, le tribunal de commerce de Paris déboute Bolloré qui fait, plus tard, un appel à la décision.

En 2017, le groupe Canal+ de Bolloré porte plainte contre France Télévision pour la diffusion Vu par France 2. Ce dernier considère que cette émission serait une « reprise parasitaire » du Zapping de Canal+. Bolloré, qui réclamait 44 millions d’euros à France TV pour cette affaire, n’aura pas gain de cause.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments