Accueil » L’application Threads en dents de scie depuis deux semaines

L’application Threads en dents de scie depuis deux semaines

Depuis son récent lancement, l’application Instagram Threads a connu une ascension fulgurante. En seulement quelques jours, elle a atteint un chiffre impressionnant d’utilisateurs, franchissant ainsi un jalon significatif.

Les récentes données révèlent une réalité encore plus remarquable : Threads a réussi à capturer un cinquième de la base d’utilisateurs actifs hebdomadaires de Twitter à l’échelle mondiale. De plus, l’application compte désormais une base d’utilisateurs actifs hebdomadaires 86 fois plus importante que celle du principal concurrent de Twitter aux États-Unis. Ces chiffres impressionnants témoignent de la popularité croissante de Threads, ce qui la positionne clairement comme un acteur majeur sur le marché des réseaux sociaux.

Une baisse temporaire de l’utilisation de l’application suivie par une hausse impressionnante

Récemment, Data.ai a publié de nouvelles informations. Ces données font suite à une étude précédente qui avait déjà révélé une légère baisse de l’utilisation de Threads peu après son lancement. De même, l’entreprise Sensor Tower, a fait quelques révélations à la fin de la semaine dernière. Ces nouvelles données viennent compléter le tableau de l’évolution de l’application Threads.

Selon les informations fournies, il a été remarqué une baisse du nombre d’utilisateurs réguliers de l’application Threads la semaine dernière, représentant environ 20 % de moins que le nombre d’utilisateurs actifs du samedi. De plus, la durée d’utilisation de l’application a été réduite de moitié.

Cependant, les données de data.ai indiquent que l’engouement pour Threads est loin d’être épuisé. L’application a atteint la remarquable étape des 150 millions de téléchargements grâce à ses évaluations. Ce taux de croissance surpasse même le succès initial de Pokémon Go développé par Niantic, qui détenait jusqu’à présent le record du lancement d’application le plus réussi depuis juillet 2016.

La rédaction

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Jamais de spams promis !

Retour en haut