Carlos Ghosn : la justice française émet un mandat d’arrêt international contre l’ancien patron de Renault et Nissan

Carlos Ghosn : la justice française émet un mandat d’arrêt international contre l’ancien patron de Renault et Nissan

L’affaire Carlos Ghosn prend des tournures plutôt impressionnantes. En exile depuis plusieurs années, le cours de l’histoire semble de moins en moins favorable pour l’ancien chef de Renault et Nissan

De quoi s’agit-il ?

Le ministre Bruno Le Maire avait déclaré fermement qu’il faut « laisser la justice faire son travail ». Dans cette même optique, le président Emmanuel Macron avait aussi affirmé « Je ne vais pas commenter ce qui est une décision de justice qui se fait de manière indépendante ». Mais que s’est-il passé ? Les faits remontent à plusieurs années en arrière. La justice japonaise soupçonne l’homme de détournement et de ne pas avoir déclaré tous ses revenus.

Au cœur de ces accusations, Carlos Ghosn n’a surtout pas caché qu’il a clairement fui la justice. Selon lui, il s’agit d’« un système exceptionnel qui vous pousse au suicide, mais qui vous retient au dernier moment »

Carlos Ghosn

Un nouveau mandat contre Carlos Ghosn

L’ex-dirigeant de Renault et Nissan réside depuis plusieurs années au Liban. Cela n’empêche, la justice française a émis un nouveau mandat d’arrêt international contre lui pour une enquête pour abus de biens sociaux et blanchiment. À ce propos, l’un de ses avocats, Jean Tamalet affirme : « Ce mandat est très surprenant, car le juge d’instruction et le procureur de Nanterre savent parfaitement que Carlos Ghosn, qui a toujours coopéré avec la justice, fait l’objet d’une interdiction judiciaire de quitter le territoire libanais ».

Hermann